hello@parakou-bibou.com
jeudi 5 décembre 2019
Kpérou-guera : l’hostile quartier de la cité des Kobourou
Kpérou-guera : l’hostile quartier de la cité des Kobourou
Société

Kpérou-guera : l’hostile quartier de la cité des Kobourou

416views

Le quartier dangereux, le quartier des crimes ; voilà comment le surnomment certains. Malgré le fait que des milliers de personnes y vivent aujourd’hui, Kpérou-guera suscite encore la frustration, la peur et même la panique. Si vous avez déjà essayé de vous rendre dans ce quartier au-delà de 21 heures, vous savez certainement déjà de quoi il est question.

Nous vous emmenons aujourd’hui à la découverte du mystère autour de ce quartier situé dans le premier arrondissement de la ville de Parakou.

Un quartier résidentiel

Kpérou-guera est une zone inhabitée en journée ; et pour cause, la majorité de ses habitants travaillent dans la ville. Les matins, le quartier se vide et ce n’est que tard le soir, dès la fermeture des administrations, marchés ou magasins dans la ville qu’il se remplit à nouveau. Ceci laisse en journée le quartier dépourvu de toute sécurité et donc l’occasion aux conspirateurs de mieux préparer d’ignobles besognes. L’affluence ou non sur les routes qui mènent à Kpérou-guera sont prévisibles et parfois évidentes.

Aussi, les routes sont mal éclairées et surtout restreintes et favorables à des actes de banditisme.

en journée Kpérou-guera est dépourvu de toute sécurité et donc l’occasion aux conspirateurs de mieux préparer d’ignobles besognes
en journée Kpérou-guera est dépourvu de toute sécurité et donc l’occasion aux conspirateurs de mieux préparer d’ignobles besognes

Un nid de braquage et de meurtre

Depuis plusieurs années, le quartier Kpérou-guera est le théâtre d’un grand nombre d’actes de Barbarie. De vols de motos aux assassinats en passant par des braquages à main armée, cette zone de la ville semble maudite. C’est constamment des découvertes macabres et il s’agit souvent des conducteurs de taxis motos, parfois des enfants et autres personnes innocentes.

Des braquages ou des tentatives sont fréquemment dénoncés par les habitants ou les visiteurs du quartier. Pourtant, chose étrange, ce quartier est situé juste à quelques encablures de l’aérodrome de la ville.

L’aérodrome de Parakou, un levier des malheurs de Kpérou-guera

L’aérodrome de Parakou, un levier des malheurs de Kpérou-guera
L’aérodrome de Parakou, un levier des malheurs de Kpérou-guera

Situé à 1 km au nord-ouest de la ville, l’aérodrome de Parakou dispose d’un grand espace partiellement occupé par ses installations. L’espace restant est exclusivement constitué de grandes herbes, excellent rempart pour les malfaiteurs. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la piste d’atterrissage est sans la moindre lumière, plongeant l’aérodrome dans une obscurité glaciale toutes les nuits.

Cet état de choses facilite les foyers de banditisme dans le quartier et augmente le nombre de victimes de braquages.

Aérodrome de Kpérou-guera

Aérodrome de Kpérou-guera

La part des autorités administratives et judiciaires de la ville

Chaque citoyen a droit à la sécurité et la tranquillité où qu’il soit ; cela signifie que les autorités ont le devoir de nous en assurer. Mais depuis des années que les habitants de ce quartier sont exposés à ce phénomène, rares sont les réformes mises en œuvre pour leur venir en aide. La police judiciaire, gage premier de notre sécurité, ne fait que très peu de descentes dans cette cité.

C’est à croire qu’ils sont encore plus effrayés que la population ! 🤷🏾‍♀️

1 Commentaire

Laisser une réponse