hello@parakou-bibou.com
vendredi 29 mai 2020
CultureDécouvertes

Focus sur les lieux à visiter dans la ville de Parakou

561views

La troisième ville à statut particulier du Bénin est un véritable vivier de diversité. Entre sites touristiques empreints d’histoire et métissages culturels, votre découverte de la cité des Kobourou sera faite de quiétude et d’émerveillement, le tout dans un cocon chaleureux. Son rang de plus grande ville du nord Bénin en fait une concentration d’ethnies, de langues et donc de cultures de divers horizons. Toutefois, le patrimoine immatériel de la ville est composé d’endroits pas toujours connus, mais qui véhiculent un message et des valeurs auxquelles nous vous initierons à travers cet article. Allons à la rencontre de ces destinations qui font la fierté de la cité des Kobourou.

Le marché Arzèkè

Véritable point d’échange de toute sorte, le marché Arzèkè est l’une des principales sources d’activités socio-économiques de la ville. Comptant parmi l’un des plus grands marchés de la région, il attire beaucoup d’artisans, de commerçants et de producteurs tant locaux que sous régionaux. Il est animé notamment les samedis où le ballet incessant des vendeurs à la sauvette et des bonnes dames ne cesse de rythmer les différents échanges commerciaux. Typique des marchés africains, n’oubliez jamais de marchander les prix si vous voulez faire de bonnes affaires. C’est aussi l’occasion propice pour vous familiariser avec les langues locales si vous êtes en transit dans la ville.

Crédit Photo : Guerra Tech Hub

La place Bio Guerra

Érigée en souvenir et en mémoire du plus grand guerrier du pays Baatumbu (ethnie prédominante de la ville de Parakou), la place Bio Guerra est l’une des plus grandes places publiques de la ville. L’histoire de cette place est liée à l’épopée de celui pour qui elle a été construite (Bio GUERRA). Il s’agit d’un résistant de l’époque coloniale qui s’est vaillamment battue pour la liberté du peuple dahoméen (actuel Bénin). Il a contribué pour beaucoup à freiner la pénétration coloniale dans le nord Bénin jusqu’à en payer de sa vie.

C’est en effet en souvenir de ses actes héroïques que la place Bio Guerra a été érigée dans les années 80 au centre de la ville afin que les fils et filles du septentrion continuent de commémorer ce grand homme. Le monument au centre de la place représente Bio Guerra sur son cheval (qui avait une très grande importance dans sa vie et dans celle de tous les Baribas). Cet édifice en sa mémoire fut construit par un plasticien spécialiste en monument qui est aujourd’hui l’actuel Roi de Gonmin.

Crédit Photo: Guerra Tech Hub

Le musée ethnographique en plein air

Le musée ethnographique de Parakou a été créé en 1969, sous la supervision de l’institut de recherche appliquée du Dahomey. Il est aujourd’hui le réservoir d’une culture nationale et régionale exceptionnel dûment valorisé par le Ministère du Tourisme. Il regorge d’une quantité inestimable d’œuvre d’art, de symboles de la culture populaire et des architectures traditionnelles du nord Bénin. Ouvert au public tous les jours à partir de 9 h, le musée expose également des instruments de l’histoire guerrière du peuple Baatumbu. Des ateliers éducatifs y sont régulièrement organisés afin d’apprendre l’histoire des peuples du nord Bénin aux plus jeunes.

Le musée dispose d’une collection de 563 objets répertoriés en plusieurs catégories :

  • des armes (blanches et à feu) de guerre et de chasse
  • de la poterie rituelle et décorative
  • des outils agricoles
  • du mobilier domestique
  • des instruments de musique
  • des outils de tissage et de forge
  • des entraves et des pièges
  • des attributs du pouvoir
  • des calebasses gravées
  • des objets culturels
  • de l’art vestimentaire et de l’archéologie.

 

Crédit Photo: Guerra Tech Hub

La place Hubert MAGA

La place Hubert MAGA est à la fois un carrefour et un lieu commémoratif. Elle a été construite dans les années 90 en l’honneur du premier président du Dahomey après l’indépendance en 1960. Le feu Hubert MAGA est un natif de la ville Parakou, raison pour laquelle sa stèle a été érigée à l’entrée de la ville faisant d’elle le premier monument visible à l’entrée sud de la ville en provenance de Cotonou. Cette statue représente le président Hubert MAGA debout, avec le drapeau du Bénin autour de la taille. La place Hubert MAGA est également un air de repos où de nombreux citoyens viennent se ressourcer. En dehors de ce monument, la ville abrite également la dernière demeure du président Hubert MAGA où un mausolée a été construit en son honneur dans sa résidence au quartier kpébié.

Mairie de Parakou

Le Centre Songhaï de Parakou

Implanté dans presque toutes les grandes villes du Bénin, le Centre Songhaï est une ferme-école et un lieu propice à l’écotourisme. Il œuvre afin de maîtriser et faire connaître les réalités agro écologiques du milieu dans lequel il est installé. Situé à une dizaine de kilomètres de Parakou, c’est à la fois un centre de recherche, une ferme expérimentale et un centre de formation en agriculture durable.

Le centre transforme également des produits agricoles afin d’obtenir entre autres des jus de fruits et des fruits séchés. Notons par ailleurs que le centre Songhaï dispose aussi d’un magnifique potager et produit son propre biogaz.

La place Tabéra ou mausolée Abdoulaye ISSA

La place Abdoulaye ISSA a vu le jour en l’honneur d’un jeune révolutionnaire du Nom de Abdoulaye ISSA lui aussi natif de la ville de Parakou. Il a œuvré au temps de la révolution à la pacification de la Nation et à l’implantation d’une idéologie marxiste-léniniste au Bénin. Ces œuvres lui ont donc valu d’être enterré dans un mausolée érigé en place publique dans son quartier d’origine.

La place Tabéra est un espace de la municipalité de Parakou où se déroulent la plupart des grands évènements de la ville : concerts, foires, festivals équestres et tournois de pétanques.

Crédit Photo: Guerra Tech Hub

Le périmètre de Reboisement ou forêt de Parakou

La forêt de Parakou est un espace vert situé au sein de la cité des kobourou et très connu par la plupart des habitants. Il accueille aussi bien des visiteurs désireux de faire de l’écotourisme que des classes d’apprenant en sortie scolaire.

Crédit Photo: Guerra Tech Hub

Les sites touristiques non aménagés

L’arbre du sacrifice : il s’agit d’un arbre ou la population allait il y a des dizaines d’années tuer les enfants dits « sorciers ». Cet arbre est aujourd’hui d’un site touristique qui a son histoire et son symbolisme. Cet arbre se situe dans l’un des vieux quartiers de la ville dans un endroit pour le moment tenu secret.

Le marigot sacré de Damangourou : il s’agit d’un lieu où les rois et chefs traditionnels vont se baigner durant la cérémonie d’intronisation afin d’entrer en possession de leurs pouvoirs.

Le cimetière français : ce cimetière est l’endroit où repose un grand nombre de colons français qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur fonction où tuer lors de la révolution.

Plusieurs autres sites de la ville empreints de mystère susciteront également à coup sûr votre curiosité et valent amplement le détour :

  • La première mosquée de Parakou situé non loin du marché Arzèkè
  • Le palais du Roi de Terre de Kpébié
  • Le palais de Sinnangourou (Palais du Roi de Parakou)
  • Le musée de la musique de Parakou
  • Le site des femmes potières de Tourou
  • La vieille Muraille de Tourou
  • La forêt sacrée de Tourou
  • La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul

 

A bientôt pour de nouvelles classes découvertes sur la vaillante et fière cité des KOBOUROU…

 

Source : OROU FICO Marcel Bio

Conseiller Technique à la Culture de la Mairie de Parakou

 

Laisser une réponse